Contact;

A votre service depuis 2004

Diagnostics Vente & Location

Autres diagnostics

Diagnostic amiante B) LA NéCESSAIRE VIGILANCE FACE AUX TRAVAUX VISANT à éRADIQUER OU TRAITER L'AMIANTE EN PLACE

page precedente remonter page suivante

L'amiante, une fois inventorié dans les immeubles collectifs, devra faire l'objet de travaux dans deux cas :

  • si le matériau est considéré comme fortement dégradé après inspection visuelle,

  • si le matériau commence à se dégrader et si le niveau d'empoussièrement est supérieur à 25 f/l.

Le recensement imposé par le décret du 7 février 1996 et l'évaluation ainsi faite de l'état de dégradation des matériaux amiantés déboucheront sur un nombre important de chantiers de traitement ou d'enlèvement de l'amiante.

Les propriétaires ont un délai d'un an pour "engager" les travaux requis. On aurait pu concevoir de leur imposer d'"effectuer" les travaux dans le délai d'un an. Cette souplesse qui leur est laissée aujourd'hui semble acceptable dans la mesure où l'un des principes essentiels à respecter est la nécessité de bannir l'urgence ou la précipitation pour ce type de travaux.

Faire le bon choix des travaux à réaliser (enlèvement ou traitement de l'amiante) et celui des différents intervenants du chantier amiante est d'une importance capitale pour une bonne maîtrise du risque amiante. Ces travaux, qui sont d'une nature particulière en raison de leurs difficultés techniques et surtout de leur impact potentiel sur la santé publique, nécessiteront une vigilance de tous les instants. Ils occasionneront un volume de déchets importants qu'il conviendra de traiter au mieux. Enfin, il convient de s'interroger sur l'intérêt de mettre en place une aide au financement de ces travaux car il est certain qu'un certain nombre de propriétaires seront confrontés à des difficultés financières pour leur exécution ; or, il faut à tout prix éviter le développement de chantiers "sauvages", évidemment moins onéreux, mais effectués sans les garanties requises et sans aucun contrôle et donc présentant un risque inacceptable pour la santé des travailleurs et de la population générale.