Contact;

A votre service depuis 2004

Diagnostics Vente & Location

Autres diagnostics

Diagnostic amiante a) les fibres céramiques réfractaires

page precedente remonter page suivante

Les fibres céramiques sont, parmi les fibres de substitution, celles dont la nocivité est la plus probable. Bien que l'on ne dispose pas encore d'études épidémiologiques approfondies, les études expérimentales chez l'animal font apparaître des cancers pulmonaires et des mésothéliomes. Il est donc inquiétant de constater que c'est précisément pour ces fibres céramiques réfractaires que les valeurs réelles d'exposition constatées sur les lieux de travail ont été les plus élevées.

Les fibres céramiques réfractaires sont encore d'utilisation peu courante, essentiellement pour l'isolation à haute température des fourneaux et de fours. Limité à des utilisations industrielles précises, l'emploi de ces fibres est tolérable, parce que l'on peut penser que le risque pourra en être maîtrisé. Il n'est en revanche pas admissible que ce produit puisse sortir d'une telle utilisation restrictive. Ce produit ne doit pas être retrouvé entre les mains de travailleurs non spécialisés, ni a fortiori aux mains du grand public. Avec l'interdiction de l'amiante, le risque est grand aujourd'hui d'une diffusion plus large de ce produit. A ce sujet, nous avons été sensibilisés à l'utilisation de fibres céramiques pour l'isolation de chauffe-eau domestiques. Une telle utilisation doit, à notre sens, être impérativement interdite, car l'on risque de se retrouver, un jour prochain, avec les mêmes problèmes que pour l'amiante : la diffusion incontrôlable d'un produit cancérogène.

Il faudrait donc établir une liste limitative de l'utilisation industrielle des fibres céramiques réfractaires.