Contact;

A votre service depuis 2004

Diagnostics Vente & Location

Autres diagnostics

Diagnostic amiante 3) une politique de précaution

page precedente remonter page suivante

Sur le dossier des fibres de substitution, les incertitudes sont aujourd'hui beaucoup plus grandes que pour l'amiante. Les études et recherches devront être poursuivies et encouragées. Une expertise collective a été demandée à l'INSERM mais, en attendant les résultats de cette expertise, il convient de prendre le maximum de précaution pour assurer la protection des travailleurs.

Avec le recul donné par l'expérience du dossier amiante, il nous apparaît qu'il faudra mener une politique plus offensive qu'en matière d'amiante, afin d'éviter l'émergence d'un problème similaire : autrement dit, même en l'absence de certitudes sur la nocivité de ces fibres, il faut, en cas de présomptions suffisantes, mener une politique de précaution visant à : cerner au mieux le problème, éviter une large diffusion dans le public d'une fibre potentiellement cancérogène et en limiter l'usage à des utilisations industrielles bien délimitées et contrôlables.