Contact;

A votre service depuis 2004

Diagnostics Vente & Location

Autres diagnostics

Diagnostic amiante b) les atteintes pleurales bénignes

page precedente remonter page suivante

Plusieurs formes d'atteintes pleurales sont associées à une exposition à l'amiante.


Les plus fréquentes sont les plaques pleurales.

Elles ne sont toutefois pas annonciatrices d'un cancer ou d'un mésothéliome.

En effet, le mésothéliome ne se développe pas sur des plaques pleurales et aucune étude scientifique ne permet d'affirmer, ni d'exclure, que les personnes atteintes de plaques pleurales ont plus de risques que les autres, à exposition égale, de développer un cancer.

Pour autant, les plaques pleurales témoignent habituellement d'une exposition à l'amiante et peuvent donc inciter les personnes atteintes à être plus vigilantes vis-à-vis des premiers symptômes des cancers de l'amiante.

Ces plaques pleurales semblent très spécifiques de l'amiante, surtout si elles sont bilatérales.


D'autres atteintes bénignes de la plèvre ont été décrites : épaississement de ses feuillets (symphyse pleurale) ou épanchement entre ses deux feuillets (pleurésie), susceptibles d'entraîner une diminution de la capacité respiratoire.

Ces manifestations peuvent avoir de nombreuses autres causes (infection, traumatisme, maladies inflammatoires...).