Contact;

A votre service depuis 2004

Diagnostics Vente & Location

Autres diagnostics

Diagnostic amiante a) les asbestoses

page precedente remonter page suivante

Dès 1906 et 1907 ont été décrits pour la première fois des cas de fibroses pulmonaires liées à l'amiante.

L'étude que M. AURIBAULT, inspecteur départemental du travail, a réalisé sur les travailleurs de l'usine textile de Condé sur Noireau met en évidence la particularité de ce qu'il appelle alors des pneumoconioses et la forte mortalité que ces maladies génèrent : 50 décès en cinq ans, de 1890 à 1895.


Les fibroses pulmonaires se manifestent par des épaississements de la paroi alvéolaire qui gênent les échanges gazeux et donc l'oxygénation du sang.

Le poumon perd alors progressivement son élasticité.

La maladie n'est détectable au début que par des examens de type radiologique ou par exploration fonctionnelle respiratoire, les signes cliniques étant très progressifs et tardifs.

Caractérisée par un essoufflement des patients, elle n'apparaît en général qu'au bout de plusieurs années et évolue vers une insuffisance respiratoire chronique, qui peut être mortelle.

De nombreuses causes ont été identifiées : poussières (silice), mais aussi produits chimiques, médicaments, etc...

Parfois, aucune des causes classiques n'est identifiable.


L'asbestose (ou amiantose, pour les Canadiens) est la fibrose pulmonaire occasionnée par l'amiante.

Elle est caractéristique d'une exposition à l'amiante à des niveaux particulièrement élevés (de plus de 1 f/ml pendant 40 ans).

C'est donc une maladie liée aux fortes expositions antérieures aux années 1970.

En voie de disparition dans les pays industrialisés, en raison des diminutions considérables des taux d'exposition à l'amiante auxquelles il a été procédé en milieu de travail, cette maladie pourrait très bien réapparaître dans le nouveau secteur industriel du désamiantage, en cas de non-application de la réglementation (cas des chantiers "sauvages").